Punaises de Lit Paris

 


Punaises de lit


La punaise de lit est un ectoparasite, un parasite externe à son hôte, hématophage qui se nourrit du sang de son hôte. Les punaises de lit colonisent les populations humaines depuis au moins l'antiquité puisque des archéologues en ont retrouvé dans des tombes égyptiennes entièrement fermées. De nombreux écrivains en font état dans la littérature de XVIIIème siècle et ce parasite a fait des ravages au début du XXème siècle, particulièrement dans les grandes agglomérations et dans les tranchées de la première guerre mondiale. Après une éradication dans les années 50, elles ont aujourd'hui fait leur grand retour, au grand dam des foyers qui subissent leur infestation.
Hôtels, copropriétés, foyers d'accueil, logements sociaux, maisons de retraite et même des crèches : quasiment personne n'y échappe.


Nous allons essayer de vous expliquer tout ce qu'il faut savoir sur ce parasite et comment le combattre efficacement.


Qu'est ce que la punaise de lit ?


Comme expliqué précédemment, la punaise de lit est un parasite qui se nourrit du sang de l'homme.
Contrairement à sa cousine la punaise verte de jardin, elle ne possède pas d'aile et ne peut donc pas voler. Alors que les punaises champêtre que nous connaissons sont de taille relativement moyenne et facile à voir, la punaise de lit est très petite et elle peut facilement passer inaperçue pour un oeil néophyte. Leur corps est de forme ovale, compris entre 4mm et 7mm et d'épaisseur, de couleur noire pour les adultes et de couleurs blanche ou translucides pour les nympes pouvant virer au rouge lorsqu'elles sont repues.
Leur principal atout est leur épaisseur : extrêmement aplatie, elle peut se cacher dans des fentes ce qui la rend quasiment indétectable.


Biologie et reproduction


La punaise de lit se reproduit en pondant des oeufs. Les oeufs deviennent ensuite des nymphes qui vont passer par 5 stades de croissance avant de devenir adultes. La durée de ce cyle complet varie de 2 à 10 mois en fonction de la nourriture disponible et de la température. Chaque stade de croissance de la nymphe nécessite un repas sanguin ce qui explique que la vie et la reproduction de ce parasite dépend entièrement du sang humain de son hôte.


Les individus mâle se reproduise avec les femelles par insémination en transperçant la carapace de la femelle pour y déposer ses spermatozoïdes. Ceux-ci vont alors gagner les ovaires de la femelle et la féconder. Un même mâle peut facilement se reproduire avec plusieurs femelles dans la même journée.


Une fois fécondée, la femelle doit absorber du sang avant de pouvoir pondre ses oeufs. Elle pond en général des grappes de 5 à 15 oeufs et peut, au cours de sa vie, pondre entre 200 et 500 oeufs.


Au delà de 15°, le développement de la punaise ne s'interromp pas car la température est suffisamment haute pour permettre l'accouplement, la ponte et le développement des oeufs et des larves. En dessous de 10° par contre, la punaise se place en hibernation et sa croissance s'arrête. 


Pour se nourrir de notre sang, la punaise possède un appareil buccal lui permettant de transpercer notre peau. Sa salive contient un anesthésiant qui vient diminuer la douleur ainsi qu'un anticoagulant lui permettant de prélever très discrètement le sang humain. L'effet des piqures dépend largement de la sensibilité de la personne concernée, pouvant engendrer de simples démangeaisons 10 jours après ou de fortes éruptions cutanées en quelques heures. Les lésions peuvent se transformer en urticaire généralisé ou même s'infecter et prendre la forme d'un impétigo. 
En cas de forte réaction, il est conseillé de consulter un médecin traitant pour diminuer les effets des piqures ainsi que la détresse psychologique induite.


Détection et compréhension de la contamination


Si vous êtes victimes de piqures, celles-ci ne sont pas nécessairement la conséquence de punaises de lit mais de nombreux indices pourront vous conforter dans cette hypothèse :


- les piqures cutanées qui se produisent généralement la nuit. Attention, d'autres insectes peuvent nous piquer (moustiques, puces) et la démangeaison de la morsure peut survenir plusieurs jours après.
- de minuscules traces de sang sur les draps
- les punaises laissent des excréments qui peuvent former de minuscules traces noires sur les draps, les murs, les sommiers ou les matelas
- les punaises mortes ou les peaux de punaises ayant muées que l'on peut trouver près des lits ou de leurs occupants


Une fois que vous pensez être infecté par des punaises de lit, il convient de trouver leurs lieux d'habitation. Malgré leur nom, elles ne se trouvent pas forcément dans le lit bien que, lors d'une infestation il soit fréquent d'en trouver dans les plis des sommiers et matelas. Elles se cachent également dans les interstices existants entre les montants du lit, quelle que soit sa matière bois ou métal. Elles ont également l'habitude de se cacher sous le papier peint ou dans les moindres fentes et recoins du sol, du parquet, du mur ou du plafond pour peu que ceux-ci soient à l'abri de la lumière.
En effet, elles supportent difficilement la luminosité et c'est pourquoi elles sortent et viennent nous piquer lors de périodes nocturnes. Cependant il peut arriver qu'une punaise affamée sortent pour nous piquer lors d'un épisode diurne.


On se rend compte généralement de la présence de punaises de lit lorsque l'infestation est déjà fortement généralisée. Une population de seulement 2 individus mâle et femelle peut, en quelques mois, passer à plusieurs milliers voire dizaine de milliers par le fait d'une reproduction exponentielle.


Les modes de contamination sont généralement l'importation du objet infecté : meuble d'occasion, bagage. Les oeufs ainsi que les individus peuvent, en état d'hibernation, survivre 1 an sans se nourrir. 


Traitement punaise de lit


Alors que la population des punaises de lit avait à peu près disparue après les années 50 du fait de l'utilisation d'un insecticide puissant : le DDT. Mais ce produit a ensuite été interdit à cause des risques qu'il faisait courir à l'homme ainsi qu'à son environnement. Certains scientifiques pensent que la résurgence actuelle des punaises de lit vient d'une plus grande résistance aux pesticides. D'autres pensent qu'elles ont essaimé à partir de population ayant infecté des animaux (en particulier des élevages de volailles aux Etats Unis).


Quoiqu'il en soit, vous aurez énormément de mal à vous en protéger, ce parasite n'hésitant pas même à monter au plafond pour se laisser tomber sur sa proie qu'il repère grâce à la chaleur et à l'expiration de CO2. Les entreprises spécialisées disposent de tout un arsenal qui vous permettra de pouvoir, à nouveau, dormir en paix.